Articles

Affichage des articles du avril, 2012

Jean Charest, à l’école des apprenti-sorciers

Tout laisse croire que le gouvernement de Jean Charest a provoqué délibérément une confrontation avec le mouvement étudiant, en partie pour des motifs idéologiques, mais surtout en fonction d’un calcul politique électoraliste. Ce faisant, il a créé, puis amplifié, une crise sociale pleine de dangers et dont l’issue pourrait être dramatique.
En effet, pourquoi se donner tant de mal avec une hausse de 75% des droits de scolarité dont la majeure partie ne s’appliquera qu’après les prochaines élections? Il aurait été bien plus simple pour le gouvernement de prolonger de deux ans la hausse de 100$ par année déjà en cours depuis 2007, laquelle n’avait pas généré un mouvement de protestation massif.
C’était sans compter avec les calculs politiques électoraux. En effet, l’entourage de Jean Charest savait probablement que l’idée d’une hausse des droits de scolarité serait beaucoup plus populaire que le gouvernement.
Ils s’attendaient aussi à ce que l’annonce d’une hausse de 1625$ sur cinq ans …