Articles

Affichage des articles du août, 2010

Pour en finir avec la barbe

Image
Le projet de loi 94, présentement à l’étude à l’Assemblée nationale, vise à obliger les personnes qui offrent ou reçoivent des services publics à le faire « à visage découvert ». Il s’agit de ne plus tolérer des pratiques marginales comme le port du voile intégral islamique. Mais qu’en est-il de la pratique fort répandue consistant à se cacher le visage derrière un voile capillaire permanent? Le gouvernement Charest devrait être clair dans ses intentions et indiquer que l’adoption de ce projet de loi signifierait la fin du port de la barbe dans la société québécoise. Cette pratique archaïque et éminemment sexiste constitue en effet une concession symbolique aux idéologues fondamentaliste, ainsi qu’un obstacle à l’identification des personnes, inacceptable dans une société laïque et démocratique.



Il est bien connu que les hommes musulmans intégristes sont obligés de se laisser pousser une barbe. Tout le monde a en tête le visage hirsute de Oussama Bin Laden. Parfois, pour les fondamenta…

Entente de principe du Front commun sur les salaires: Pourquoi il faut dire NON

L’entente de principe négociée au début de l’été entre les directions des trois grandes centrales et le Premier ministre Charest constitue un recul qualitatif pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs du secteur public et doit être rejetée activement. Cette entente est symptomatique d’un mouvement syndical menotté par le pessimisme des directions, pris dans un cul de sac stratégique et souffrant de l’absence d’une gauche syndicale organisée. Il n’est pas trop tard pour s’y opposer, et c’est pourquoi nous formons un réseau de syndicalistes pour le Non, notamment via un groupe facebook (http://tiny.cc/wgftj).

Pas de protection du pouvoir d’achat

Les augmentations garanties sont de 0,5% la première année, 0,75% la deuxième, 1% la troisième, 1,75% la quatrième et finalement 2% la dernière année de la convention. Il s’agit donc de 6% d’augmentation en cinq ans. En guise de comparaison, l’inflation a été de 8,3% au cours des cinq dernières années. On nous promet une hausse de 1% sup…